Advanced search

Ambassade du Luxembourg au Cabo Verde > Programmes de coopération au Cabo Verde > Programme d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissem... >

Programme d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement (2016-2020)

L’amélioration de l’approvisionnement en eau ainsi que l’accès à un assainissement adéquat ont toujours fait partie des axes prioritaires de la coopération entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Cabo Verde. Des résultats significatifs ont été obtenus en matière de renforcement des services municipaux d’eau, de promotion de l’assainissement autonome et de mise en place d’une entreprise inter-municipale d’eau (Brava et Fogo). Plus récemment, la Coopération luxembourgeoise a permis d’amorcer et de conduire une véritable réforme sectorielle.

Depuis 2012, le gouvernement capverdien met en œuvre une réforme majeure du secteur de l’eau et de l’assainissement, avec la création d’une agence nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS) qui a la charge du pilotage de l’ensemble du secteur. Les programmes de la Coopération luxembourgeoise s’alignent sur ces priorités dans le cadre du PIC IV, avec le programme d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement se structurant autour de trois objectifs spécifiques:

  • Améliorer la soutenabilité financière du secteur et la disponibilité des données de suivi sectoriel;
  • Améliorer l’efficacité énergétique et les recettes d’exploitation, rendre plus performantes les entreprises de fourniture de services d’eau potable et d’assainissement sur quatre îles, à savoir Santiago, Fogo, Brava et Maio;
  • Améliorer quantitativement et qualitativement les services fournis par les institutions responsables de l’assainissement. Il s’agit là de renforcer les capacités des acteurs concernés et de promouvoir les méthodologies les plus prometteuses expérimentées avec succès, notamment dans le cadre des programmes PromoSan et des Écoles Promotrices de la Santé.

Contribution de la Coopération luxembourgeoise: 8.300.000 EUR

 

Dans le cadre du PIC IV, la Coopération luxembourgeoise alimentera également le fonds sectoriel national, en l’occurrence le Fonds d’eau et d’assainissement (FASA) à hauteur de 4.000.000 EUR.

4.000.000 EUR pour le fonds FASA