Advanced search

Ambassade du Luxembourg au Cabo Verde > Actualités > Cabo Verde et Luxembourg : mise en œuvre de l’approche-pays >

Cabo Verde et Luxembourg : mise en œuvre de l’approche-pays

Published Monday January 17 2022

Le 12 janvier s’est tenue la 21e Commission de Partenariat entre le Luxembourg et le Cabo Verde, entrevue annuelle dont la vocation est de se pencher sur l’état de nos relations de coopération, privilégiées depuis 1993.

A cette occasion, une délégation composée de trois ministres capverdiens – le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale, Rui Figueiredo Soares, le ministre de l’Agriculture et de l’Environnement, Gilberto Silva, et le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Energie, Alexandre Monteiro, s’est rendue à Luxembourg. Elle a été reçue par le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Franz Fayot, la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg et par le ministre de l’Energie, Claude Turmes.

La 21e Commission de partenariat, co-présidée par les ministres de la coopération des deux pays a notamment permis de clôturer le quatrième Programme Indicatif de Coopération (PIC IV 2016-2020), dont la majorité des interventions avaient été prolongées d’une année des suites de la pandémie covid-19, et d’autre part de lancer la mise en œuvre des principaux programmes du PIC « Développement – Climat – Energie » (PIC DCE 2020 – 2025), signée en juillet 2020.

S’agissant du PIC IV, d’une enveloppe budgétaire de 58 millions d’euros et articulé autour des secteurs de l’emploi et de l’employabilité, de l’eau et de l’assainissement, des énergies renouvelables et du développement local, les ministres se sont félicités de l’excellent taux d’exécution (plus de 90%), y compris dans un contexte plus difficile dû à la pandémie de COVID-19.

Le PIC DCE, avec un budget indicatif de 78 millions d’euros, introduit plusieurs innovations au sein de la Coopération luxembourgeoise, notamment la mise en œuvre d’une approche pangouvernementale. Ainsi, pour la première fois, le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et le Ministère de l’Energie s'associent au Ministère des Affaires étrangères et européennes dans l’élaboration et à la mise en œuvre d’un même et unique programme pluriannuel dans un pays partenaire de la Coopération luxembourgeoise, tout en respectant le principe d’additionalité.

Dans ce contexte, les objectifs de ce PIC nouvelle génération seront financés, tant par le Fonds de la Coopération au Développement (79%) que par le Fonds Climat et Energie (21%), aussi bien dans des secteurs qui s’inscrivent dans la continuité du PIC IV (emploi, eau et assainissement, énergies renouvelables et développement local), que dans de nouveaux secteurs (action climatique, santé).

La Commission de partenariat s’est clôturée par la signature de cinq nouveaux programmes de coopération dans le cadre du PIC DCE, dans les domaines de l’emploi et l’employabilité (17,5 millions d’euros), de la finance inclusive (1,5 million d’euros), de la transition énergétique (12 millions d’euros), de l’action climatique (10 millions d’euros) et de l’eau de l’assainissement (12 millions d’euros) pour un montant total de 53 millions d’euros.

Back